, écrit par dans la catégorie Critiques d'expos.

  L’exposition de Denis Rouvre Identités, territoire de l’intime, à L’église Saint-Blaise, est un beau travail sur l’humain. Il dépasse de loin la présentation qui en est faite sur le programme des Rencontres d’Arles, à savoir :  » Qu’est-ce qu’être français ?, un an à la rencontre de Français d’horizons et d’origines variés.  »  … Lire la suite

, écrit par dans la catégorie Critiques d'expos.

Aujourd’hui, à l’abbaye de Montmajour, j’ai pris des sacrés visages dans la figure. Et ça fait du bien, après un début de Rencontres un peu décevant. Depuis le magnifique cloître de l’abbaye, on accède à deux expositions de portraits : Face à face de Vincent Perez et Don’t move de Patrick Swirc. C’est de la… Lire la suite

, écrit par dans la catégorie Critiques d'expos.

  Chaque année à Arles, le festival Voies OFF organise des projections gratuites et en plein air pour faire découvrir les talents émergents de la photographie. La projection extérieure sous forme de diaporama en musique est une forme de présentation de la photographie que j’aime tout particulièrement. Mon côté nostalgique du drive in, sans doute…. Lire la suite

, écrit par dans la catégorie Critiques d'expos.

Au Bureau DesLices, ancien bâtiment administratif reconverti en lieu d’exposition, on baigne dans le rouge et ce n’est pas une métaphore : à l’entrée des 4 étages d’exposition dont toutes les fenêtres et les sources de lumière sont recouvertes de film rouge, filtrant ainsi la lumière comme dans un labo noir et blanc, on vous distribue une lampe qui permet déjà d’y voir plus clair et accessoirement de voir les oeuvres exposées. Je dis accessoirement car même si on peut ainsi éclairer l’un ou l’autre cadre, cet outil de vision parcellaire ne rend pas la tâche aisée. J’ai eu du mal à comprendre la raison d’être de ce dispositif d’accrochage. Un rapport avec la notion de collection, sans doute : les quatre expositions présentées sur quatre étages différents étant toutes issues de collections privées ou publiques. J’y reviendrai plus longuement à propos de la collection de Martin Parr et Wassinklundgren.

, écrit par dans la catégorie Critiques d'expos.

  J’ai inauguré aujourd’hui mes visites arlésiennes avec Bailey’s Stardust, une rétrospective du portraitiste britannique David Bailey. Cette exposition organisée par la National Portrait Gallery de Londres présente à L’église Sainte-Anne des clichés de stars comme d’anonymes. Ne connaissant pas le travail de ce photographe, j’ai essayé de trouver mes marques dans son travail et… Lire la suite

, écrit par dans la catégorie Blog.

    Hier soir, en sortant du train qui m’amenait à Arles, j’ai vu, sous un ciel zèbre d’éclairs, descendre derrière moi un voyageur chargé d’un énorme sac mais qui, bravant le mauvais temps, portait fièrement sur sa poitrine bombée un appareil photo d’une célèbre marque allemande, rutilant. Et je me suis alors demandé, pourquoi… Lire la suite

, écrit par dans la catégorie Blog.

  Cela faisait longtemps que je voulais me mettre à écrire sur la Photographie. Mais quelle responsabilité ! Passer de l’opératrice photographique, de l’amoureuse des images, de celle qui produit sans mots, à celle qui se place dans la position, tout aussi délicate, d’en parler ? J’espère arriver à le faire… ni trop mal et… Lire la suite