Le pays intérieur

Alice

« J’ai demandé à la petite fille comment était son pays intérieur. « Il est tout en légèreté, m’a t-elle répondu, c’est un grand terrain de jeux, sans limites, où l’on croise quelques gentils fantômes au détour d’un champ de bonshommes de pierre. »
Et j’ai eu envie de le retranscrire avec cette série de photos, ainsi que celui de trois autres personnages. Je les ai tous photographiés tel que je les imaginais, entre l’irréel et une réalité plus personnelle. Mes personnages sont aux prises avec leur passion, ou avec leur monde fantasque. J’ai voulu que ma série vous emmène en balade dans ces pays-là. Un petit tour derrière un casque tout en reflets, et on prend de la vitesse pour sauter dans un monde de vent. Et de ce monde de légèreté, on passe sans transition à un univers sonore… pour finir avec moi-même dans un jardin aux allures exotiques. Le fil rouge qui relie les pays intérieurs des différents personnages est mon propre fantôme, jouant à cache-cache. À vous de me trouver. » Alice