Un dimanche à Paris

E. Frot

« J’ai voulu montrer Paris sous un jour détendu et paisible, loin de son image trépidante de grande métropole. J’ai donc photographié des personnes occupées à passer du temps seules avec elles-mêmes ou avec d’autres, à des activités où le temps ne compte pas. La tranquillité des scènes, leur caractère intimiste et le choix de décors chargés d’histoire évoquent un Paris intemporel : dans mes images, le temps s’est arrêté, comme seul il s’arrête le dimanche. Pour traduire ces émotions, j’ai privilégié les lumières sensuelles, douces et enveloppantes des soirs d’été ou des débuts de nuit. Ces éclairages laissent les personnages peu reconnaissables, et comme j’ai cadré serré, cela a  accentué l’intimité des scènes et permis de s’y projeter. J’ai aussi choisi le noir & blanc pour donner un caractère poétique et romantique à mes images, un peu à la manière des photographes humanistes comme Boubat ou Ronis qui regardent leurs contemporains à travers le filtre de leur propre humanité. » Emmanuel